13/12/2013, mobilisons-nous !

Mobilisons-nous !

Banderoles , manif 2 CISP

Pour montrer notre colère, pour permettre au secteur de continuer à faire un travail de qualité auprès des personnes les plus éloignées de l’emploi, nous manifestons ce vendredi 13 décembre dans les rues de Namur avec les organisations syndicales.

Le projet d’arrêté du décret CISP est inacceptable et constitue une réelle menace pour le secteur de la formation et de l’insertion socioprofessionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi.

A l'encontre du travail mené depuis 40 ans

La politique du ministre Antoine vise clairement à favoriser un accompagnement formaté des travailleurs sans emploi par des formations standards, plus courtes, sensées mener rapidement à l’emploi (mais quel emploi ?) au détriment des actions d’insertion individualisées et adaptées aux personnes les plus exclues et les plus fragilisées.

Exit les actions d’orientation, de remise à niveau et d’alphabétisation ! Le ministre privilégie des résultats rapides et des statistiques du chômage plus favorables. Insérer plus vite, à moitié, lâcher les plus faibles… une philosophie qui va à l’encontre de tout le travail mené par notre secteur depuis plus de 40 ans avec un public précarisé, c’est-à-dire avec les personnes qui sont touchées le plus durement par la crise.

Un vendredi noir pour le secteur…

Pour le secteur de la formation par le travail et de l’insertion socioprofessionnelle qui travaille avec le public le plus éloigné de l’emploi, ce projet d’arrêté est une bombe à retardement, un «cadeau», comme voudrait si bien le faire croire le ministre Antoine, mais un cadeau empoisonné.

Même si les dernières propositions à propos du financement vont dans le bon sens, elles sont encore insuffisantes, elles manquent de clarté et n'abordent pas la manière, ni sur base de quels critères, seront déterminées les heures subventionnées,... Elles mettent clairement en difficultés les formations "orientation" alors que c'est soit-disant une priorité politique en région wallonne.

Nous voulons nous mobiliser pour une réelle insertion socioprofessionnelle des publics les plus éloignés de l'emploi.

Pratiquement 

Rassemblement dès 10h, Place Joséphine-Charlotte à Jambes, départ du cortège à 10h30 par l’avenue Bovesse.

Une délégation sera reçue au cabinet du Ministre Président. Les politiques mises en place sont des choix du gouvernement.

Télécharger le tract de la CNE

Quelques photos déjà disponibles