Formation de formateurs en entreprise

Le 08 juin dernier s’est tenue, à Vilnius, la rencontre finale du projet « Formation de formateurs en entreprise » (In-Company Trainers).

suite

Pour rappel, les organisations participantes sont :

  • En Lituanie : l’organisation publique de Jeruzalės (Centre de formation au marché du travail), le  centre de développement de la formation professionnelle et des qualifications du ministère de l'éducation et de la science, l’Association lituanienne des constructeurs, LINPRA (Association lituanienne du génie industriel);
  • En Lettonie : Confédération des employeurs lettons;
  • En Estonie : Association des employeurs estoniens;
  • En Finlande : Eesti Tööandjate Keskliit (institut de valorisation de la productivité du travail);
  • En Belgique : Actions Intégrées de Développement AID (réseau de formation en Insertion socioprofessionnelle).

Step4-SFC, un pas de plus pour l'intégration des SFC en situation professionnelle

logo step4-SFCLe projet Step4-SFC vise à compléter les différentes productions précédemment réalisées dans le cadre du projet OPC-SFC (voir ci-dessous), notamment concernant les pratiques pédagogiques relatives aux Savoir-faire comportementaux en situation professionnelle. Il a été lancé en novembre 2016 et durera deux ans. 

suite

Le projet, contexte et objectifs

Le projet Step4-SFC proposera des réponses diverses, pratiques et opérationnelles aux formateurs qui souhaitent se former et disposer d'outils pour :

  • la conscientisation et la sensibilisation des stagiaires aux compétences transversales de type Savoir-Faire Comportementaux en situation professionnelle (entretien individuel, module de sensibilisation…)
  • la communication sur l’importance des Savoir-Faire Comportementaux  (capsules vidéos, exposés interactifs…)
  • et la mise en œuvre d'activités pédagogiques de suivi, de développement et de remédiation (Communauté de pratique des formateurs techniques et non techniques).

Une importance particulière sera apportée à l’informatisation d’outils précédemment développés dans le Projet Leonardo OPC-SFC afin d'en faciliter l'utilisation et de les rendre moins chronophages, ainsi qu'à l'opérationnalisation de modules de formation à distance qui permettront de sensibiliser et d'atteindre les publics jeunes, particulièrement touchés par le chômage dans chacun des pays partenaires.

Durant tout le déroulement du projet, nous proposerons aux acteurs concernés par le travail sur les SFC de s’intégrer dans une communauté de pratique favorisant l’échange et le partage d’idées et de pratiques. En tant que garant du bon déroulement et du dynamisme de la communauté, nous tirerons des conclusions sur les leviers et contraintes de ce type d'outil.

Enfin, nous apporterons une attention particulière à la visibilité, à l'intégration dans les pratiques de l'ensemble des parties prenantes, via leur intégration dans les référentiels de formation et via une étude de faisabilité de la reconnaissance des SFC qui tienne compte de l'éthique.

Les savoir-faire comportementaux sont reconnus comme des compétences transversales, voire universelles, tous secteurs d'activités et pays confondus.

Il est donc pertinent, voire nécessaire, de situer l'échange de pratiques et le développement d'outils à un niveau transnational et de l'élargir à un partenariat mixte formation-entreprise. L'approche sectorielle sera assurée par une intégration des entreprises à la réflexion pédagogique, et le partenaire portugais apportera une dimension intergénérationnelle et une connaissance des petites et moyennes entreprises, qui viendra soutenir cette approche globale et complémentaire.

Ce projet fait suite à l'intégration des formations de formateurs dans les programmes des partenaires qui dénoncent le manque d'outils pédagogiques permettant de travailler et de développer les SFC avec leurs apprenants.

L'idée du projet est donc, partant de la méthodologie OPC-SFC,  constituée de 4 étapes, de développer des activités pédagogiques. Il renforce et opérationnalise l'étape 4 de cette dernière, d'où son nom.

Cette construction se fera en collaboration avec les formateurs et formatrices de centres de formation de base et avec des professionnel-le-s en lien avec des situations de travail et / ou de formation qui rentrent dans les priorités horizontales suivantes :

  • Améliorer l'acquisition des compétences de base et transversales pertinentes et de haut niveau dans une perspective d'éducation et de formation tout au long de la vie
  • Transparence et reconnaissance des aptitudes et des qualifications pour faciliter l'apprentissage, l'employabilité et la mobilité des travailleurs

Elle répond également à la priorité formation professionnelle suivante:

  • Améliorer l'accès à la formation et aux qualifications pour tous via l'EFPC

Les activités

Les activités liées au projet concernent l'élaboration, le testing, l'adaptation, l'adoption et la mise en œuvre :

  • des nouvelles méthodologies d'apprentissage (en se basant sur la méthodologie OPC-SFC : www.opc-sfc.eu )
  • des outils et méthodes de professionnalisation et de développement professionnel des formateurs:
  • des leviers pour faciliter la reconnaissance des aptitudes (donc des SFC dans notre cas) en orientant nos réflexions vers les éventuels liens possible avec  les certifications existantes au niveau des compétences techniques.

Les partenaires

Le consortium est composé de trois partenaires belges et de quatre partenaires européens. Les partenaires belges du projet sont : 

  • Le forem 
  • Bruxelles Formation 
  • AID Coordination 

Les partenaires européens sont :

  • Coos (Italie)
  • GIE (Roumanie)
  • CRIF (France)
  • Tojas (Portugal)

Formation de formateurs en entreprise

Sous son nom anglais "Developing Apprenticeship: In-Company Trainer Training and Apprenticeship Promotion", ce projet, autour de la formation des formateurs en entreprise, a pour objectif de contribuer au développement de l'apprentissage en Lituanie, Lettonie et Estonie. 

suite

Actualités

En Juin 2016, les partenaires ont tenu, à Helsinki, leur 3ème réunion transnationale.

Vous pouvez consulter, ci-dessous, les bulletins d'informations (version anglaise) :

Le projet et ses objectifs

Le projet que l'on dénommera "formation de formateurs en entreprise" a pour objectif de contribuer au développement de l'apprentissage en Lituanie, Lettonie et Estonie. Les groupes-cibles des actions sont les formateurs en entreprises, d'une part, et indirectement les stagiaires et apprenants.
Dans le cadre du projet, environ 90 entreprises seront interviewées au sujet des besoins de formation de leurs formateurs en entreprise et 30 formateurs en entreprise seront formés de manière "pilote" en Lituanie, Lettonie et Estonie. Les partenaires finlandais et Belge fournissent la méthodologie et le savoir-faire dans la réalisation des productions intellectuelles du projet. En Lituanie, un examen de la mise en oeuvre actuelle du programme de formation des formateurs en entreprise et du cadre légal et juridique sera réalisé.

Les réalisations

Le projet que l'on dénommera "formation de formateurs en entreprise" a pour objectif de contribuer au développement de l'apprentissage en Lituanie, Lettonie et Estonie. Les groupes-cibles des actions sont les formateurs en entreprises, d'une part, et indirectement les stagiaires et apprenants.
Les produits attendus sont :
  • Un modèle de programme formation de formateurs en entreprise
  • Un modèle Conceptuel pour la promotion l'apprentissage
Cette 2ème production comprendra une phase de testing sous la forme de :
  • 12 Séminaires (mensuels) avec les jeunes et les chômeurs
  • 3 Séminaires avec des chefs d'entreprises
  • 1 Table ronde entre les jeunes, les chômeurs, les chefs d'entreprises et les formateurs
  • 6 Articles  (3 dans des magazines / journaux papier et 3 dans les magazines en ligne)
  • Conception, impression et diffusion de supports de communication tels que 1000 Dépliants, 100 affiches, etc. (traduit dans les langues des partenaires).
Le partenariat
Le partenariat est composé de structures essentiellement basées dans les pays baltes. Il s'agit de:
  • Lithuanian Qualifications and Vocational Training Development Centre (Lithuania)
  • Lithuanian Engineering Industries Association (Lithuania)
  • Lithuanian Builders Association (Lithuania)
  • Estonian Employers’ Confederation (Estonia)
  • Latvian Employers‘ Confederation (Latvia)
  • Jerusalem Labour Market Training Centre (Lithuania)
Le Centre d'expertise et de productivité (Finlande) et les AID viennent apporter, au projet et aux partenaires baltes, leur expertise et leur soutien sur différentes dimensions de ce développement de l'apprentissage en alternance. 

ECVET 4 e inclusion

logo E4EICe projet propose d'identifier, parmi les pays présents dans le partenariat, en s’appuyant sur les travaux menés dans le projet VET4e-I les aptitudes, connaissances et niveaux de responsabilité et d'autonomie que doit maîtriser un e-animateur afin de permettre l'obtention de la reconnaissance de ses compétences et ce, quel que soit le processus d'apprentissage par lequel il les a obtenus.

Retrouver toute l'info du projet sur www.ecvet4einclusion.eu

suite

Contexte

Les E- animateurs sont au centre de la lutte contre la fracture numérique. Ils travaillent dans des domaines très différents afin d'être proche des principaux groupes cibles comme: les jeunes, les demandeurs d'emploi, les séniors ou les personnes défavorisées. Ils doivent mobiliser des compétences et des connaissances très diverses, aussi bien techniques (TIC) que pédagogiques. Malheureusement, leur reconnaissance est très déséquilibrée ou inexistante dans les pays européens. Dans la plupart des cas, ce n'est même pas considéré comme un métier, mais plus comme un ensemble de compétences ajoutées à d'autres métiers comme: bibliothécaire, enseignant, travailleur social... Les conditions de travail des e-animateurs et la qualité du service fourni par ces derniers sont donc très précaires.

A l’image de cette situation, en Europe on retrouve des initiatives très éparpillées en termes de reconnaissance des compétences de l’e-animateur : en Catalogne et en Emilie-Romagne, les profils métiers sont bien structurés et reconnus par les autorités compétentes (relevant de la Région). Ces exemples permettraient de guider les démarches des autres pays. Pour ce faire, il est aussi important de garantir l’harmonie de l’ensemble des initiatives dans un cadre européen commun, permis par ECVET.

Le projet et ses objectifs

Ce projet propose d'identifier, parmi les pays présents dans le partenariat, en s’appuyant sur les travaux menés dans le projet VET4e-I les aptitudes, connaissances et niveaux de responsabilité et d'autonomie que doit maîtriser un e-animateur afin de permettre l'obtention de la reconnaissance de ses compétences et ce quel que soit le processus d'apprentissage par lequel il les a obtenus.
C'est pourquoi nous travaillerons également à la création/adaptation de modules de formation en ligne sur base du profil professionnel créé dans la première phase du projet.

Le partenariat se propose d'atteindre ces objectifs en utilisant trois supports:

  • l'utilisation des outils développés dans le cadre de l'apprentissage tout au long de la vie comme dans le cadre du système ECVET afin de permettre la reconnaissance des acquis tant au niveau intra que transnational
  • l'organisation d'un réseau de partenaires solides issus du projet, agissant au niveau européen,
  • l'échange d'outils pré-existants de formation et de bonnes pratiques valorisant l'apprentissage à distance tels que: des modules e-formation,  des ateliers et un concours international.

20151202, equipe projet Ecvet for e-inclusion BCN L'objectif est donc d'avancer vers la reconnaissance des e-animateurs en développant les outils nécessaires pour aller un pas plus loin: Travailler des profils professionnels grâce à une matrice de comparaison entre profils afin d'organiser des modules de e-learning cohérents avec les recommandations ECVET en s'appuyant sur un échange de bonnes pratiques entre les partenaires du projet.

Le partenariat

Le partenariat est composé de structures actives dans la pédagogie et l'action sociale , il possède déjà une expérience passée de partenariat, il s'agit de:
-  l'AID pour la Belgique. Réseau de centre de formation pour adultes peu qualifiés et porteuse d'une expertise du système ECVET, l'AID coordonne ce projet
-  l'INFREP pour la France, a été à l'origine des projets sur l'e-learning avec la Fondation ESPLAI. Elle a entre autres une expertise en pédagogie innovante et en action sociale avec des réseaux d'animateurs multimédia.
-  la Fondation ESPLAI pour l'Espagne, comme précité a également été porteuse de projet d'e-learning et elle a en plus travaillé au développement d'une reconnaissance accrue  pour les animateurs multimédia.
-   L'ARCI pour l'Italie a également une expertise en développement d'outils pour l'e-learning
-  l'ACDC pour la Roumanie  qui est un acteur incontournable en Roumanie et en Europe pour la promotion de  l'inclusion sociale via leur implication dans plusieurs réseaux pour l'inclusion numérique

Retrouver toute l'info du projet sur www.ecvet4einclusion.eu

OPC-SFC, 2013-2015

LOGO OPC-SFC

Le projet OPC-SFC est né de la volonté des opérateurs de formation de sensibiliser leur personnel pédagogique à la problématique des savoir faire comportementaux (SFC) mais aussi à l'idée de veiller à leurs propres SFC (valeur d'exemplarité) et de favoriser l'insertion des apprenants dans l'emploi.

 Accéder au site web du projet.

suite

Outils pédagogiques clés - les Savoir Faire Comportementaux (OPC - SFC)

Les secteurs professionnels clament haut et fort l’insuffisance de maîtrise des Savoir-Faire Comportementaux en situation professionnelle (SFC) par une part importante des individus voulant s’intégrer dans l’emploi, et en particulier les publics vulnérables. Cette donnée est fondamentale dans la réussite d’une formation vers l’emploi mais elle met très souvent en évidence leur propre impréparation à gérer cette dimension.

Qu'entend-on par savoir-faire comportementaux (SFC) ?

Les SFC renvoient à la capacité réflexive de la personne par rapport aux caractéristiques des situations qu’elle rencontre. Cette capacité peut être d’ordre organisationnel, lorsque la personne se situe par rapport à la qualité de son travail (ex : hiérarchiser, anticiper, vérifier,…), d’ordre social ou relationnel, lorsque la personne se situe par rapport à autrui et établit des relations (ex : négocier, argumenter, coopérer,…) ou d’ordre psycho-affectif, lorsque la personne se situe par rapport à elle-même et à ses propres limites (ex : s’adapter, se former,…).

Les compétences transversales Competences professionnelles techniques

Synonymes des SFC en situation professionnelle, les compétences transversales sont définies comme des compétences non techniques, complémentaires aux compétences techniques requises pour l’exercice d’un métier. Elles se déclinent en 3 dimensions : méthodologique, sociale et contributionnelle (modèle de BUNK, cliquer sur l'image pour l'agrandir).

Les compétences-clés : dans cette définition, nous nous référerons directement et strictement à la recommandation européenne qui balise le concept de "compétences clés". À la différence du savoir-faire comportemental, la compétence clé n’est pas liée à l’exercice d’un métier en particulier, même si sa manifestation participe, comme le savoir-faire comportemental, au maintien à l’emploi et à l’emploi durable.

Ce concept est propre à l’Europe, et les compétences clés sont, par de nombreux auteurs, traitées, au même titre que les SFC, comme des compétences transversales ou génériques, qui font la différence à l’emploi.

Les partenaires

Le consortium de partenaires constitué dans le cadre de ce projet réunit des acteurs de la formation et de l’éducation professionnelle (VET) de tous niveaux (première ligne, services d’accompagnement et d’orientation, conception et mise en oeuvre de formations, monde académique, formation de formateurs), tant publics que privés.
Tous développent des actions visant l’insertion durable de publics très diversifiés, parfois très fragilisés et éloignés de l’emploi.

logo foremLe Forem est l’Office wallon de la Formation professionnelle et de l’Emploi. Son coeur de métier : l’insertion des demandeurs d’emploi sur le marché du travail dans une perspective d’emploi durable et de qualité, ainsi que la satisfaction des besoins des employeurs et de leurs offres d’emploi.

Le Forem propose aux demandeurs d’emploi des services de conseil, d’orientation et d’information personnalisés, mais aussi validation des compétences, soutien à la mobilité géographique, actions spécifiques pour les jeunes,…

Dans le projet OPC-SFC, la Direction Formation du Forem porte et coordonne le projet. Elle apporte un outil pour le transfert.

logo AID Le réseau AID (Actions Intégrées de Développement) regroupe 32 associations membres. Elle est constituée d’Entreprises de Formation par le Travail (EFT) en Wallonie, d’Ateliers de Formation par le Travail (AFT) à Bruxelles, d’Organismes d’Insertion SocioProfessionnelle (OISP) en Wallonie et à Bruxelles et d’Entreprises d’Insertion (EI & ILDE) à Bruxelles et en Wallonie.

L’AID a une expertise concernant l’accompagnement des projets de formation aux niveaux pédagogique, financier, techniques ou celui des ressources humaines. Elle développe, avec et pour le compte de ses membres, des outils pédagogiques divers, et les aide à les opérationaliser concrètement dans leurs dispositifs de formation.

L’AID a travaillé sur les compétences-clés dans divers projets nationaux. Ainsi, dans le cadre du projet "Compétences transversales" réalisé à la demande du Comité Subrégional de l’Emploi et de la Formation de Tournai, l’accompagnement des centres de formation dans ces matières a abouti, notamment, à la publication d’un classeur, "Ces compétences qui font la différence à l’emploi", à destination des stagiaires en formation.

Dans le projet, l’AID est l’un des experts et apporte certains des outils à transférer.

logo gieLe Groupe pour l’Intégration Européenne est une ONG créée en 2002. Son principal objectif est de contribuer activement au processus d’intégration à l’Union Européenne, à travers, notamment, des actions d’éducation et des actions culturelles.

Les domaines d’expertise du GIE sont la recherche appliquée à la formation tout au long de la vie (LLL), le champ de la recherche en général, les études comparatives et le développement de stratégies et de méthodologies pour la formation tout au long de la vie (LLL) d’une part et l’éducation et la formation professionnelleVET (Vocational and Educational Training), d’autre part. Le GIE travaille avec un vaste réseau d’organisations locales et d’experts, dans l’objectif de réintégrer les citoyens marginalisés et défavorisés dans la société et le marché de l’emploi.

Le GIE participe à l’ensemble des actions du projet, en apportant son regard spécifique et sa connaissance des publics vulnérables roumains. Il est l’évaluateur interne des actions et processus en œuvre dans le projet.

logo COOSSCoopérative sociale créée en 1979, COOSS est une organisation privée sans but lucratif qui fournit des services de soins, des services sociaux, des formations et des actions d’éducation dans la région des Marche. Elle compte aujourd’hui environ 2500 membres/employés.
Engagée dans la promotion de l’individu, COOSS reconnaît à chacun le droit fondamental d’avoir une juste qualité de vie.

Pour COOSS, chaque personne est un individu unique. C’est ce qu’exprime la maxime de la coopérative « al centro del nostro Coossmo ci sei TU », « au centre de notre Coossmo, il y a TOI », dans la croyance que les particularités de chacun sont un patrimoine à protéger et à valoriser.
Reconnue par le gouvernement régional, COOSS est également un acteur d’éducation et de formation professionnelle VET (Vocational Education and Training), qui gère et développe des actions de VET (dans la formation initiale comme continuée) et d’éducation des adultes.

Dans le projet OPC-SFC, COOSS participe à l’ensemble des actions. La coopérative, active depuis longtemps sur les compétences-clés, apporte sa vision des concepts et de leur background théorique.

logo CRIFCréé en 1984, CRIF Formation et Conseil (Centre de Recherche pour l’Insertion par la Formation et le conseil) est un organisme de formation et d’orientation situé en Franche-Comté, à Besançon, Gray et Pontarlier. Il accompagne vers et dans l’emploi.

Pour remplir cette mission, il agit à plusieurs niveaux :

  • dans le Service Public Régional de Formation, par l’accompagnement de projets de formation (validation projet, remise à niveau…)
  • par des actions de lutte contre l’illettrisme
  • par des prestations Pôle Emploi en accompagnement individuel
  • par la formation aux métiers du secteur tertiaire : actions préqualifiantes et Entreprise d’Entraînement pédagogique
  • par des interventions en tant que prestataire de Bilan de Compétences Individuel pour accompagner les transitions professionnelles
  • par la formation des professionnels du secteur de la formation, de l’emploi et de l’insertion notamment des professionnels de l’Insertion par l’Activité Economique (Conseillers Emploi et Encadrants techniques, Tuteurs…).

logo Bxls formationBruxelles Formation est l’organisme public chargé de la formation professionnelle des chercheurs d’emploi et des travailleurs bruxellois francophones de la Région de Bruxelles-Capitale.

Par décret, Bruxelles Formation a une double mission :

  • Organiser la formation professionnelle à Bruxelles. À ce titre, il est opérateur de formations via ses propres centres.
  • Gérer la formation professionnelle. À ce titre, il contribue à la régulation du champ de la formation. Bruxelles Formation dispense, dans ses 9 centres ou en sous-traitance, des formations dans de nombreux domaines du secteur secondaire et tertiaire (métiers du bâtiment, de la logistique, de la construction, de l’informatique, du secrétariat…), mais aussi des formations en langues ciblées métiers et des formation base ou des préformations pour préparer le stagiaire à l’entrée en formation qualifiante.

Accéder au site web du projet

Ecvet In Progress, 2011-2013

logo EIPMené par un consortium inédit dans sa composition (Formation professionnelle publique, privée, Enseignement, Validation des compétences, instances décisionnelles) le projet ECVET in progress vise à transférer au secteur de la construction les outils et méthodologies ECVET mis en œuvre dans d’autres secteurs et par d’autres consortium. Sur la base d’une synthèse des expériences et des recherches menées dans les pays partenaires, il proposera une méthodologie de référence pour la création et la mise en correspondance des unités d’acquis d’apprentissage.

suite

ContexteEIP stagiaires en atelier

Lancés par la Commission européenne, les ECVET visent à répondre aux défis de mobilité et d’apprentissage tout au long de la vie en permettant la reconnaissance des acquis d’apprentissage issus de différents contextes. L’adoption de ce système implique une collaboration plus étroite entre les opérateurs et leur impose de s’adapter en faisant évoluer leurs outils de formation.

Actuellement, certains opérateurs ont progressé sur cette voie, notamment au travers d’expériences de mise en œuvre des ECVET (OPIR, FINECVET, …) mais d’autres restent en demande d’accompagnement. Très riches en enseignements, ces expériences, nécessairement contextualisées, laissent en suspend certaines questions dont la transférabilité et la généralisation.

Mené par un consortium inédit dans sa composition (Formation professionnelle publique, privée, Enseignement, Validation des compétences, instances décisionnelles) « ECVET in progress » vise à transférer au secteur de la construction les outils et méthodologies ECVET mis en œuvre dans d’autres secteurs et par d’autres consortium. Sur la base d’une synthèse des expériences et des recherches menées dans les pays partenaires, il proposera une méthodologie de référence pour la création et la mise en correspondance des unités d’acquis d’apprentissage.
EIP - équipe
Outre le fait que le secteur soit en pleine évolution, la construction s’est imposée car :

  • elle concerne tous les partenaires et touche un large public;
  • le secteur est caractérisé par des processus semblables de travail en dépit des spécificités nationales;
  • elle offre un potentiel de mobilité remarquable dans et entre les pays partenaires;
  • peu d’expériences ECVET portent sur ce secteur.

Le site Ecvet In Progress a été désactivé début 2016 mais les résultats du projet sont toujours disponibles. Voir les "résultats attendus"(ci-dessous) et le Manuel de bonnes pratiques et recommandations pour la mise en œuvre de la mobilité et l’apprentissage tout au long de la vie. Possibilité de contacter les organisations partenaires pour avoir plus d'informations.

Objectifs et démarche pour les atteindre

  • Établir un état des lieux, analyser et synthétiser, au moyen d’un transfert mutuel, les expériences et méthodologies ECVET issues des pays partenaires
  • Élaborer une synthèse méthodologique commune sur base de l’analyse effectuée
  • Expérimenter cette synthèse méthodologique et sa transférabilité au travers d'études de cas théoriques dans différents contextes et pour différents parcours LLL types. Ceci implique l’élaboration et la détermination de compétences clés, d’Unités d’Acquis d’Apprentissage, de tableaux de correspondance, d’épreuves d’évaluation, l’attribution de points ECVET, etc.
  • Au départ des résultats obtenus, mettre à jour la synthèse méthodologique commune
  • Préparer les expériences de mobilité concrètes non seulement en disséminant cette méthodologie auprès d’experts chargés de l’implémentation des ECVET et des réformes institutionnelles mais aussi en préparant les acteurs de terrain
  • Accompagner les éventuelles expérimentations nationales qui exploiteront les fruits du projet (SFMQ, CPU, FINECVET)

EIP stagiaire en actionRésultats attendus

  • Analyse et synthèse des transferts mutuels des expériences et méthodologies ECVET
  • Synthèse et outils réalisés dans le cadre des expérimentations
  • Guide méthodologique à destination des experts
  • Documents de dissémination pour les experts et acteurs de terrain

Retrouver une synthèse des travaux réalisés dans le Manuel de bonnes pratiques et recommandations pour la mise en œuvre de la mobilité et l’apprentissage tout au long de la vie.

Les partenaires

Un consortium très complet et inédit de partenaires Belges :

Le Forem, organisme public de l'emploi et de la formation professionnelle en Région wallonne, via son entité « Formation » est coordonnateur du projet.

Le Consortium de validation des Compétences (CVDC), organisme public visant à faire reconnaître au nom des trois gouvernements francophones, les savoirs et savoir-faire professionnels. 

l’IFAPME, Institut public wallon de Formation en Alternance et des indépendants et des Petites et Moyennes Entreprises dont l'objet principal est la formation professionnelle de jeunes dès l’âge de 15 ans et d’adultes.

Le Service Francophone des Métiers et Qualifications (SFMQ), organisme d’autorité publique  qui a pour mission de préparer des profils métier et formations communs pour la Belgique francophone.

Bruxelles Formation, l’Institut bruxellois francophone public pour la formation professionnelle, dont l'objet principal est la formation professionnelle pour adultes demandeurs d’emplois.

L'Estonie est représentée par : le centre de formation professionnelle du Comté de Järva (JKHK), une institution publique gérée et financée par le Ministère de l’Éducation et de la Recherche qui a pour objet l’enseignement technique et professionnel de jeunes en obligation scolaire et la formation d’adultes et de demandeurs d’emploi.

La Finlande est représentée par : Yrkesakademin i Osterboten, un établissement d’enseignement secondaire technique et professionnel qui combine enseignement secondaire supérieur pour les jeunes en obligation scolaire et formation professionnelle pour adultes.

2PFIP, Passerelles pour des Parcours d’Insertion et de Formation Professionnels

logo 2PFIP2PFIP, pour « Passerelles pour des parcours de Formation et d’Insertion Professionnels », est un projet européen financé par l’agence Education-Formation Belge dans le cadre du programme européen LLP (Lifelong Learning Programme). Il s'inscrit dans la lignée d'Equal Valid et de Thésée, et s'ancre profondément dans le cadre des ECVET, du CEC (cadre européen de certification) et de sa déclinaison dans les différents cadres nationaux. 2PFIP s'est clotûré en 2010.

suite


2PFIP a pour principal objectif le transfert de la méthodologie Thésée, méthodologie permettant la reconnaissance automatique des acquis de formation dans un but de création de filières et de passerelles entre opérateurs de formation. La méthodologie Thésée est le fruit d’un partenariat privé/public, développé dans le cadre du programme EQUAL, entre 2000 et 2008 (voir projet ci-dessous) qui vise à répondre à un double constat :

  • La quasi-inexistence d’articulation structurée entre les offres de formation des différents opérateurs de formation,
  • La quasi-inexistence de reconnaissance automatique des acquis de formation.2PFIP équipe

Plus précisément, la méthodologie Thésée est le fruit de 4 années d’analyse, de conceptualisation sur la base d’expériences de terrain. Conçue dans le cadre d’une collaboration entre opérateurs associatifs et opérateurs publics, elle se veut un outil pour favoriser la mise en place de partenariats forts, cohérents et harmonisés. L'objectif final est de permettre aux publics d’optimiser leurs parcours de formation et d’acquérir les compétences nécessaires à leur insertion professionnelle, de fluidifier les parcours grâce la mise en place d’un système de reconnaissance automatique des acquis.

Objectifs et contenu du projet 2PFIP

L’objectif opérationnel final est de tester en grandeur nature ce dispositif de reconnaissance automatique des acquis basé sur des référentiels d’évaluation communs. Ces derniers doivent permettre la mobilité des personnes en parcours tant au niveau national que transnational. Cette reconnaissance automatique a été conçue au sein de filières de formation dans les secteurs de l’Horeca, de la Construction et de l’Aide aux personnes. pont de normandie

Les documents élaborés conjointement dans le cadre du projet sont disponibles sur demande : 

  • Grilles d'évaluation Horeca (Evaluation finale commis de cuisine, Belgique et référentiel évaluation Service Salle, Italie)
  • Grilles d'évaluation Aide aux personnes (référentiel évaluation aide-soignante, Belgique / référentiel évaluation Sociosanitaire et Sociosanitaire intermédiaire, Italie / référentiel aide-soignante, France)
  • Grille d'évaluation Couvreur (unité significative à Évaluer, couvreur, Belgique)
  • Deux grilles de comparaison (une pour l'Horeca et une pour l'aide aux personnes)

Les partenaires 

Le projet réunit, outre l'AID Coordination :

Le Forem (Belgique), organisme public de l’emploi et de la formation professionnelle en Région wallonne, qui compte 4.100 collaborateurs et dispose de 24 Centres de compétence dans 18 secteurs d’activité économique. Ses centres sont des centres de formation et des centres d’ingénierie en formation professionnelle.

La Scuola Centrale Formazione (SCF - Italie), asbl reconnue en tant qu’Organisme National de Formation qui réunit une 40 organismes gérant 70 centres et structures de formation professionnelle dans 10 régions d’Italie. Sa finalité est de promouvoir et gérer des programmes et actions de formation professionnelle, d’orientation et d’insertion socioprofessionnelle, avec une attention particulière aux aspects innovants, à la recherche dans le domaine méthodologique et au transfert des bonnes pratiques entre partenaires.

L'Institut pour le Développement et la Formation (IDFormation, France), est une association qui, depuis plus de vingt ans, développe sur l’ensemble de la Région Corse, des outils spécifiques pour répondre aux besoins de formation des habitants et des entreprises en fonction de leur bassin d’emploi. ID Formation propose par exemple : des actions de formation thématiques et à la carte en fonction de publics spécifiques (jeunes, demandeurs d’emplois, etc.), des bilans de compétences, des actions de formation professionnelle de niveaux VI à II, un lieu de ressource pour soutenir l’orientation et l’intégration professionnelles,...

L'ACFI (Belgique), dont l’objectif est d’accroître les chances d’intégrations sociale et professionnelle d’adultes peu scolarisés, exclus du marché du travail, et cela dans une perspective d’émancipation et d’éducation permanente. Ses actions s’articulent autour de 4 missions essentielles (regrouper une quarantaine d’initiatives d’insertion socioprofessionnelle et d’économie sociale à Bruxelles et en Wallonie; défendre et représenter activement ses membres auprès des instances publiques et privées; soutenir et conseiller au quotidien ses membres; et enfin coordonner des actions communes, spécifiques et complémentaires aux actions de formation tels que la promotion de l’égalité des chances ou l’accompagnement à et dans l’emploi. 

Sociedade Portuguesa de Inovação (SPI - Portugal),  est une société internationale multidisciplinaire fondée en 1997, qui propose à ses clients des services et du consulting pour les accompagner dans l’innovation et la saisie d'opportunités internationales. Elle agit dans 3 secteurs : L’éducation/formation, le consulting et la recherche & développement. Dans le secteur de l’éducation/formation, elle a une grande expérience des méthodologies de formation selon les groupes cibles, et des approches pédagogiques novatrices, y compris de l’e-learning. Elle gère divers programmes de formation, assure elle-même des formations avec des méthodologies innovantes et coordonne ou évalue divers programmes aux niveaux local, régional, et européen.

Le site 2pfip ne sera bientôt plus actif. Pour toute information complémentaire sur le projet, n'hésitez pas à contacter directement l'AID ou l'un des différents partenaires au projet. 

Equal Valid et Thésée, 2002-2008

pont théséeEqual Valid est le nom du premier projet déployé pour faciliter, dans le champ de la formation professionnelle, la création de passerelles et filières entre opérateurs de formation. L'utilisation d'un vocabulaire commun était un préalable. Equal Valid a ainsi donné lieu, entre autre, à un glossaire, grâce à la collaboration des différents partenaires (Forem, Bruxelles Formation, CF2M, AID Coordination...). La pertinence de ce projet étant avérée, il s'est trouvé prolongé par le projet Thésée, pour l'élaboration de la méthodologie à proprement parlé.

suite

Equal Valid

Equal Valid, projet qui s'est développé de 2002 à 2004, voulait répondre à la nécessité de coordonner les actions autour de la formation et de certification. Voir la fiche projet Equal Valid. Il a permis, notamment grâce à l'élaboration d'un glossaire de poser les bases du projet Thésée

Thésée, une méthodologie pour favoriser les passerellespont de bois

Cette méthodologie Thésée est le fruit d’un partenariat privé/public, développé dans le cadre du programme EQUAL, entre 2000 et 2008 et qui vise à répondre à un double constat :
•    La quasi-inexistence d’articulation structurée entre les offres de formation des différents opérateurs de formation,
•    La quasi-inexistence de reconnaissance automatique des acquis de formation.

Plus précisément, la méthodologie Thésée est le fruit de 4 années d’analyse, de conceptualisation sur la base d’expériences de terrain. Conçue dans le cadre d’une collaboration entre opérateurs associatifs et opérateurs publics, elle se veut un outil pour favoriser la mise en place de partenariats forts, cohérents et harmonisés.

L'objectif final est de permettre aux publics d’optimiser leurs parcours de formation et d’acquérir les compétences nécessaires à leur insertion professionnelle, de fluidifier les parcours grâce la mise en place d’un système de reconnaissance automatique des acquis. La méthodologie Thésée a donc été conçue pour favoriser la création de passerelles et filières entre opérateurs de formation dans le champ de la formation professionnelle.

Elle permet de lever les difficultés pratiques pour des opérateurs souhaitant entrer en partenariat : concertation sur les programmes, accords sur les épreuves et la reconnaissance des acquis, sélections, etc.

Elle veut également être un facilitateur pour les formateurs et coordinateurs qui souhaitent un accompagnement face à l'approche par compétence et aux modifications du contexte de la formation professionnelle.

Elle s'adresse à tous les opérateurs de formation, publics, associatifs, privés ou du secteur de l'enseignement, qui souhaitent établir des ponts entre leurs formations.

vademecum filieres - couvertureLes acquis, c'est-à-dire les référentiels complétés, ne sont accessibles que sur demande. En revanche, les outils généraux sont directement téléchargeables sous format PDF :